Le budget 2014 s'équilibre en recettes et en dépenses réelles à 466,6 millions d'euros.

Le budget 2014 de la Région Limousin

A ce montant de 466,66 millions d'euros, il convient d’ajouter, les opérations de tirages-remboursement et de refinancement de dette pour 40 millions d'euros et les opérations d’ordre budgétaires pour 119,7 millions.

 

Aménagement du territoire, Culture et Sport

136,8 millions d’euros

Culture - sport

Aide à la diffusion artistique, équipements culturels et sportifs, soutien aux associations sportives…

Environnement

Répondre au défi énergétique en développant les énergies renouvelables, diviser nos émissions de gaz à effet de serre par quatre d’ici à 2050, préserver une eau de qualité.

Transports express régionaux

Continuer à améliorer les TER limousins, favoriser les liaisons avec les autres régions, offrir des tarifs adaptés à tous.

Territoires limousins

Accompagner les projets territoires, poursuivre l’accueil de nouveaux habitants.

Formation

138,5 millions d’euros

Apprentissage

Répondre aux besoins de formation en alternance du Limousin, développer l’apprentissage.

Lycées

Poursuivre les efforts de modernisation des établissements, améliorer les locaux, acheter des nouveaux équipements.

Formation tout au long de la vie

Permettre l’accès et le retour à l’emploi.

Université et recherche

Continuer à développer une recherche d’excellence, financer les constructions universitaires.

 

 


Économie

68,5 millions d’euros

Aides aux entreprises

Aides à la création d’emploi, à la création d’entreprises, à l’international et à l’innovation.

Agriculture et bois

Valoriser nos productions, créer de nouvelles activités, accompagner les initiatives de la filière bois.

 


Projets européens et Coopération internationale

9,7 millions d’euros

Des projets pour le développement des territoires, l’innovation, le tourisme.

 

 

 


Évolution du budget de la Région entre 2004 et 2014


Les recettes

Le montant global des recettes réelles s’établit à 349,1 millions d'euros :

  • Dotation globale de fonctionnement (DGF) + dotation générale de décentralisation (DGD) + dotation pour transfert de compensations d’exonérations de fiscalité directe locale (DTCE-FDL) = 122 M€
  • Dotations et participations relatives à la formation professionnelle et l’apprentissage = 34,2 M€
  • Taxe sur les cartes grises et permis de conduire = 23,9 M€
  • Taxe intérieure de consommation sur les produits énergétiques (TICPE) - (hors réforme formation professionnelle) = 79,6 M€
  • Recettes issues de la réforme fiscale de 2010 = 73,3 M€
  • fonds européens = 6,3 M€
  • Fonds académique de rémunération du personnel d’internat (FARPI) = 3 M€
  • Recettes diverses = 6,8 M€