Élevage porcin de Naves

En Limousin, depuis 2012, le nombre de fermes et d’opérateurs de la filière biologique ont augmenté plus vite que la moyenne nationale.

Et d’autres marges de progression existent encore. Notamment dans le maraîchage et le développement des circuits courts. D’ores et déjà, deux aides notamment, calculées en fonction des surfaces de production et de la nature de la culture, sont versées annuellement aux agriculteurs bio.

La première soutient la conversion des exploitants pendant cinq ans. La seconde permet aux agriculteurs de pérenniser leur activité pendant cinq ans supplémentaires.